Yi King : Description

LeYi King est un ouvrage chinois très ancien, dont le nom signifie « Traité des mutations ». On estime qu'il a été élaboré 1000 ans avant l'ère chrétienne et, qu'il occupe une place de premier plan dans la pensée chinoise.

Sa finalité est de décrire l'état de l'univers, son équilibre et ses évolutions possibles. Les chinois partent du principe que chaque acte de la vie, chaque choix que l'on fait, affecte plus ou moins l'équilibre naturel du monde. Le Yi King est donc un outil divinatoire permettant au consultant de connaître, préalablement à son action, les différentes possibilités qui s'offrent à lui et, leurs conséquences pour lui-même et pour son entourage.

La consultation du Yi King se fait à partir d'hexagrammes et de trigrammes qui sont tirés trait par trait. Ce sont donc des figures basées sur les combinaisons de 3 et de 6 traits, représentant soit le Yang, soit le Yin, chacun pouvant se subdiviser en caractère « naissant » ou « mutant ». Soixante-quatre hexagrammes sont répertoriés dans le Yi King. Ils décrivent les étapes intermédiaires d'un cycle universel qui se renouvelle constamment. Chacun pris individuellement correspond à un état de « crise », associé aux opportunités ou chemins qui permettent d'en sortir.

Le tirage s'effectue au moyen de 3 pièces de monnaie, auxquelles il faut attribuer la valeur « 2 » pour le côté pile, et « 3 » pour le côté face. Ceci permet à chaque lancer d'obtenir un total compris entre 6 et 9, chacun des nombres correspondant à un état du Yin ou du Yang. Après six jets, un hexagramme complet est obtenu, il suffit alors de se référer à son numéro pour lire l'oracle dans le Yi King.